Le site des annonces Bio et Bien-être

L’urgence du bio

le-gaspillage-alimentaire-coute-750-milliards

On peut dire que les Français ont pleinement pris en considération que notre perception alimentaire est erronée, manipulée et suggérée par l’industrie alimentaire qui veut qu’un fruit soit bien calibré ou poubelle, qu’un légume ne soit pas griffé sinon poubelle, qu’un fruit ne soit pas difforme sinon poubelle, poubelle et encore poubelle dans le seul but de pousser à la consommation.

Même un pot de sel comporte une date limite, acte plutôt cynique qui révèle bien dans ce produit notre société de surconsommation. Lui qui fut déposé par les océans primordiaux voici des millions d’années, toujours comestible et hop, sitôt mis dans une boite le voilà périssable … Ne riez pas, il en va de même pour le sucre, les bonbons, le vin ou le vinaigre et bien d’autres produits encore comme le miel, le riz le fromage sans compter ces dizaines de produits qui ne se périment pas ou alors pas avant des années et peuvent être consommés des mois après leur DLC …

sel

A cette pratique*, chaque année 21% de nos produits alimentaires finissent à la poubelle, vu autrement c’est sur votre budget de courses, vous achetez pour 100€, c’est comme si vous payiez 80€ en caisse et que vous laissiez 20€ de pourboire à cette industrie qui vous empoisonne, un syndrome de Stockholm qui laisse 6,5 millions de tonnes de viande, fruits, légumes et produits laitiers directement dans nos dépotoirs chaque année pendant qu’une grande partie du monde meure de faim. Et ce sont nous, les Franciliens qui sommes champions de France en gaspillage et gaspiller, c’est polluer. Car de sa production jusqu’à son recyclage (s’il a lieu) le traitement des déchets pollue, un steak de boeuf jetté équivaut à la pollution d’une voiture roulant sur presque 5 Km, un pain à la poubelle, c’est une voiture qui roule sur 2,24 km.

Photo leMonde.fr

Photo leMonde.fr

 

L’alimentation bio est perçue comme une alternative de qualité auprès de la population qui s’y interressent de plus en plus, ils sont chaque année plus nombreux à en comprendre les enjeux pour leur santé et pour l’environnement, et favorisent dans leur action : une consommation plus saine, moins de gaspillage et une hausse de la consommation des produits locaux. Près de 30 000 fermes bio sont installées dans notre pays, et la hausse est de 10% chaque année. De quoi se passer de l’industrie pour bien des produits en changeant simplement son mode de commande et de consommation.

Le souci qui demeure reste le prix, car sensiblement plus cher que des produits non bio, et pour Annocesbio il est impensable que les personnes démunies n’aient pas le droit de manger sainement, c’est ainsi qu’est né le projet Annoncesbio : réunir les producteurs de l’agriculture biologique directement avec les consommateurs. L’absence de chaîne de distribution et de surfaces de vente permet aux artisans de vendre leur produits sans perte, et aux consommateurs de se procurer des aliments bio à un coût bien inférieur aux supermarchés.

Avec une meilleure gestion de son alimentation, les 20% de gaspillage alimentaire d’un Français pourraient largement lui permettre son passage au bio sans majoration de son budget, et sans pesticides, sans OGM et sans apports chimiques, alors pourquoi hésiter ?

Chez nous en France, 80% des consommateurs bio actuels achètent leurs produits en GMS (Grandes et moyennes surfaces). Ces 20 millions de Français payent donc leurs produits certifiés bio dont la provenance n’est pas toujours explicite (Européenne). L’industrie bio (puisqu’elle est en train de se faire grignoter par les GMS) qui entre dans le circuit des supermarchés impose des prix d’achat aux producteurs et des prix de vente surtaxés aux consommateurs, car la aussi il y a du gaspillage et des tonnes d’aliments (bio) qui finissent dans les poubelles des entrepôts, des réserves des magasins..

ob_c9be3d_20130814-gaspillage-interdit-belgique

Annoncesbio apporte la garantie que les vendeurs produisent leur denrées sur le sol Français selon les cahiers des charges stricts de l’A.B aucun produit vendu par nos pro ne provient de l’extérieur de notre pays. Les artisans du bio doivent sortir leur carte du jeu et contourner le lobby des grandes surfaces et le gaspillage intensif en passant par un autre système de vente, celui que nous proposons sur Annoncesbio : la vente directe à travers toute la France via des annonces sur lesquelles nous ne percevrons aucun pourcentage. Et chaque produit vendu risque bien moins de finir à la benne, une satisfaction pour le producteur, une satisfaction pour le consommateur, une satisfaction pour l’environnement.

rejoignez notre page Facebook ou inscrivez-vous à notre Newsletter pour être averti dès son lancement de la mise en marche des annonces bio !

Bien entendu vous pouvez également suivre, aider et ou simplement diffuser en le partageant notre projet National de Collecte participative sur Kiss Kiss Bank Bank (lien dès publication de la collecte)

Steve Légère.

Dites-le autour de vous

Related Post

 

Previous Post

Leave a Reply

© 2017 Annoncesbio

Theme by Anders Norén